Accueil du site > Actualités > bilan des mesures [...] du transport de marchandises de la route vers la (...)

bilan des mesures [...] du transport de marchandises de la route vers la voie d’eau.

vendredi 5 mai 2017, par Jacques ROMAIN

Question écrite n° 24236 posée par M. Gérard CORNU (d’Eure-et-Loir - UMP) publiée dans le JO Sénat du 08/12/2016 - page 5275

JPEG - 20.6 ko
Gérard CORNU, sénateur d’Eure-et-Loir

M. Gérard Cornu attire l’attention de M. le secrétaire d’État, auprès de la ministre de l’environnement, de l’énergie et de la mer, chargée des relations internationales sur le climat, chargé des transports, de la mer et de la pêche sur l’avenir du transport fluvial en France. Le secteur des transports constitue un levier central pour atteindre l’objectif de réduction d’émissions polluantes à l’horizon 2020. Malgré un environnement très propice au transport fluvial, sa part modale reste inférieure à 5 %. Parmi les freins identifiables au développement du transport fluvial figurent un cadre réglementaire trop strict et une insuffisance flagrante des investissements. Il lui demande de bien vouloir lui indiquer des éléments de bilan des mesures qu’il avait annoncées pour faciliter le report du transport de marchandises de la route vers la voie d’eau.

Réponse de M. le secrétaire d’État, auprès de la ministre de l’environnement, de l’énergie et de la mer, chargée des relations internationales sur le climat, chargé des transports, de la mer et de la pêche publiée dans le JO Sénat du 04/05/2017 - page 1609

JPEG - 28.1 ko
Alain Vidalies
Secrétaire d’État auprès de la ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, chargée des Relations internationales sur le climat, chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche

Le développement du transport fluvial constitue un des vecteurs de la transition énergétique que le Gouvernement place au cœur de son action. Le développement des modes de transport complémentaires à la route, comme le transport fluvial, est ainsi une priorité de la politique nationale des transports. Le transport fluvial tire sa compétitivité de son caractère massifié, particulièrement adapté à certaines cargaisons (pondéreux) et aux conteneurs, mais également au transport de matières dangereuses ou à des convois exceptionnels. Il présente de nombreux avantages pour le développement durable : réserves de ...

Lire la suite de la réponse de M. le secrétaire d’État, auprès de la ministre de l’environnement, de l’énergie et de la mer dans le document joint

Voir en ligne : Le site du Sénat

Documents joints

  • Eléments de bilan (PDF – 219.8 ko)

    Eléments de bilan des mesures annoncées pour faciliter le report du transport de marchandises de la route vers la voie d’eau

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Habillage visuel © Kozlika sous Licence GPL