Accueil du site > Actualités > Ailleurs, en France ... > Haute-Saône : inauguration du barrage du Rahin, entièrement reconstruit et (...)

Haute-Saône : inauguration du barrage du Rahin, entièrement reconstruit et modernisé

samedi 7 mai 2016, par Jacques ROMAIN

L’opération de reconstruction du barrage du Rahin, ouvrage de prise d’eau pour l’alimentation du canal du Rhône au Rhin situé sur le ban communal de Plancher-Bas en Haute-Saône, s’est achevée fin décembre 2015 au titre de huit mois de travaux. À cette occasion, la direction territoriale de Voies navigables de France (VNF) à Strasbourg a inauguré ce jour le nouvel ouvrage, entièrement modernisé et automatisé.

JPEG - 123.7 ko

La reconstruction du barrage du Rahin, lequel est entièrement automatisé depuis janvier 2016, constitue une étape décisive pour cet ouvrage qui sert exclusivement au remplissage du bassin-réservoir de Champagney, lui-même indispensable à l’alimentation du canal du Rhône au Rhin branche Sud (CRRBS), plus particulièrement durant la période d’étiage des cours d’eau naturels.

L’aménagement d’une passe à clapet automatisée pour évacuer les crues, l’installation d’une passe de « dégravement » pour assurer la continuité sédimentaire, la création d’une double passe à poissons pour rétablir la continuité piscicole, la prise d’eau propre au remplissage du bassin de Champagney, la construction d’un poste de commande dédié à la surveillance et à la manoeuvre du barrage, la mise en place d’une nouvelle passerelle garante de la sécurité des agents pour accéder à l’ensemble de l’ouvrage… Autant d’outils qui permettent désormais d’assurer une gestion optimisée de la ressource en eau, nécessaire à la maîtrise des volumes d’eau prélevés, d’améliorer et de sécuriser les conditions d’exploitation et de maintenance, tout en rétablissant les continuités écologiques.

En permettant aux espèces migratrices de circuler librement et de franchir les obstacles créés par le barrage, les passes à poissons contribuent au rétablissement de la continuité piscicole du cours d’eau. La vanne de « dégravement » et le clapet contribuent quant à eux au rétablissement de la continuité sédimentaire participant ainsi à la préservation du cours d’eau en limitant notamment les phénomènes d’érosion. L’opération de modernisation répond à ce titre aux exigences de VNF en matière de développement durable et de préservation de l’environnement et de la biodiversité.

Un soutien financier de près de 1,2 M€

Soutenue par le plan de relance de l’État 2015 à hauteur de 600 000 € et par une subvention de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse de 580 000 €, la réhabilitation du barrage du Rahin vise à améliorer la sécurité des agents, à assurer la pérennité de l’infrastructure et à fiabiliser l’alimentation en eau du canal. Le coût global de l’opération s’est élevé à 2,15 M€.

La vétusté de l’ouvrage construit au début du XXe siècle, conjuguée à la dangerosité et à la pénibilité de son mode de fonctionnement, a valu au barrage du Rahin d’être retenu parmi les 32 ouvrages prioritaires du programme national de restauration des barrages mobiles que VNF a mis en oeuvre au début des années 2000.

Voir en ligne : prise d’eau pour l’alimentation du canal du Rhône au Rhin

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Habillage visuel © Kozlika sous Licence GPL