Accueil du site > Actualités > Les barrages de navigation vont produire de l’électricité

Les barrages de navigation vont produire de l’électricité

vendredi 6 mai 2016, par Jacques ROMAIN

Posté le 04/05/2016 par Étienne Berrier dans News.

L’appel d’offres lancé par le gouvernement pour développer les installations hydroélectriques concerne entre autres les barrages de navigation.

JPEG - 84.1 ko
Le barrage de Givet, sur la Meuse, reconstruit en 2008, a été doté d’une micro-centrale hydroélectrique en 2016.
Crédit Photo : NPI

Au cours de la conférence environnementale 2016, qui s’est achevée le 26 avril, la ministre de l’environnement, de l’énergie et de la mer Ségolène Royal a annoncé le lancement d’un appel d’offres pour l’installation de 60 MW de nouvelle capacité hydroélectrique sur les cours d’eau français. La relance de cette filière, qui passe par le développement de petites installations hydroélectriques, avait déjà été annoncée en novembre 2015, avec le lancement d’une consultation sur le cahier de charges de cet appel d’offres, cahier des charges qui vient d’être publié.

Trois catégories sont prévues par l’appel d’offres. D’une part, des petits seuils de rivières, sites souvent occupés aujourd’hui par d’anciens moulins. Une cinquantaine de ces sites pourraient être équipés, pour une puissance totale de 5 MW. D’autre part, la construction de nouveaux barrages, principalement en zone de montagne, pour des puissances comprises entre 0,5 et 5 MW et pour une puissance totale de 25 MW. Enfin, des « ouvrages existants, mais ne produisant à ce jour pas d’électricité » pourraient aussi être équipés, pour une puissance totale de 30 MW.

Cette dernière catégorie intéresse particulièrement le réseau fluvial géré par VNF, puisque les « ouvrages existants » dont il est question sont surtout des barrages de navigation, qui pourraient être équipés de turbines hydroélectriques. La puissance fournie par chaque barrage irait « de 0,5 à quelques MW ».

En 2015, l’hydroélectricité a représenté 11 % de la production électrique française et 61 % de l’électricité renouvelable. Malgré l’objectif fixé par la loi de transition énergétique de parvenir à 40 % d’électricité renouvelable en 2030, la production hydroélectrique est en diminution en France, du fait de l’augmentation des débits de réserve et des modifications de la réglementation environnementale. Hormis le Rhône, peu de cours d’eau français sont équipés pour la production électrique. L’équipement des barrages pour la production d’électricité est désormais systématiquement envisagée par VNF lors des travaux, ce qui est par exemple le cas actuellement sur l’Aisne et la Meuse.

Lire aussi :

La Meuse dotée d’une micro-centrale électrique

Aisne et Meuse : premiers barrages transférés à Bameo

Réseau navigable et hydroélectricité : joindre l’utile à l’utile

Voir en ligne : Les barrages de navigation vont produire de l’électricité

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Habillage visuel © Kozlika sous Licence GPL