Accueil du site > Actualités > Du Morvan à Paris, la nouvelle épopée des « flotteurs de bois »

Du Morvan à Paris, la nouvelle épopée des « flotteurs de bois »

jeudi 5 novembre 2015, par Jacques ROMAIN

Le 6 juin, deux énormes radeaux de bûches ont quitté Clamecy (Nièvre), à l’initiative de l’association Flotescale.

JPEG - 602.5 ko
Maquette d’un train de bois

« Si les ponts séculaires de la Seine retrouvaient la mémoire, ils raconteraient une histoire oubliée sans laquelle Paris ne serait sans doute pas devenue Paris : l’épopée des trains de bois qui ont permis à la capitale de se (ré)chauffer pendant plus de 3 siècles. De François 1er à l’aube du XXème siècle, les forêts du Morvan ont fourni Paris en bois de chauffe et de four, une énergie aussi vitale que le pétrole d’aujourd’hui. Les enjeux étaient simples : pas de bois, pas de four, pas de four, pas de pain et pas de pain... c’était la révolution !

JPEG - 795.9 ko

Pour éviter une pénurie redoutée sous tous les régimes politiques, pour alimenter les besoins toujours croissants de la capitale et pour s’enrichir largement au passage, les puissants marchands de bois parisiens vont encourager l’aménagement d’une immense forêt vierge et l’essor, sur 300 kilomètres de cours d’eau, d’un flottage de bûches unique au monde véhiculé par des trains de bois gigantesques et étonnants d’ingéniosité. De Château-Chinon à Paris, sur l’Yonne et sur la Cure, son principal affluent, les flotteurs du Morvan vont participer, pour assurer un commerce fluvial emblématique et crucial, à la mise en place d’une organisation minutieuse et d’une aventure humaine sans pareille qui révèle, souvent avec en temps d’avance, les évolutions sociales de 3 siècles d’histoire de France. Depuis l’arrivée d’un premier radeau au quai des Célestins en 1547 jusqu’au triomphe du charbon à la fin du 19ème siècle, durant 14 générations, des milliers de personnes vont unir leurs efforts pour fournir, au fil de l’évolution de la ville lumière, toujours plus... de trains de bois pour Paris ! »
Sources Un train de bois pour Paris 2015 / Journal de bord

Un train de bois pour Paris, c’est :
- 2 trains de bois de 36 m de long pour 3,5m de large aboutables pour former un train de bois de 72m de long comme ceux qui naviguaient entre 1547 et 1877
- 21 jours de navigation sur le canal du nivernais, l’Yonne et la Seine
- autant d’étapes organisées par les villes et villages hôtes
- 6 jeunes en service civique pendant 8 mois
- 8 personnes de l’association à plein temps durant plus d’une année pour la construction, l’organisation, la logistique, la communication ...
- 4 ans de préparation en amont
- 3 bateaux accompagnateurs et leurs équipages
- un salon à Paris Bercy d’une semaine pour vanter notre belle région
- la traversée de Paris avec un train de bois de 72m de long accompagné de 4 bateaux
Sources

JPEG - 747.3 ko
Fabrication d’une rouette

C’est par le système dit du « flottage à bûches perdues » que, jadis, les bois de chauffe du Morvan étaient évacués vers leurs destinataires. Les arbres, âgés d’une vingtaine d’années, avaient été coupés l’hiver précédent, puis débités en bûches de 1,14 mètre de long, marquées aussitôt à chaque extrémité du signe des propriétaires forestiers. Une fois le « marquage » achevé, à la mi-novembre, le voyage des bûches pouvait commencer sur les rus et les rivières du Morvan. Tout comme ce matin d’avril 2015 à Vauclaix, les bois étaient jetés à l’eau et acheminés, de ru en ru, jusqu’à un « port de jetage », comportant une retenue d’eau (un pertuis) que les pluies avaient alimentée.
Parvenus aux abords de Clamecy et de Vermenton, les bois étaient tirés de l’eau, triés et empilés. Là, les bûches étaient liées pour former des « trains » – en fait d’énormes radeaux longs de 75 mètres, larges de 4,5 mètres et hauts de 60 cm, contenant en moyenne 200 stères de bois chacun – qui descendaient ensuite l’Yonne, puis la Seine, jusqu’à Paris.

C’est cette épopée que l’association Flotescale a fait revivre cet été, en retrouvant les gestes d’autrefois et en construisant un « train de bois ».
Pour en savoir plus, n’hésitez pas à acheter le très beau film de l’aventure, réalisé par Eric Le Seney ; ce film retrace toute l’aventure par de très belles images et une réalisation qui ne laisse pas la place à l’ennui !
En vente ici à 12,50€ HT, 15€ TTC. Tarif dégressif au-delà de 5 exemplaires

Voir en ligne : Un train de bois pour Paris

1 Message

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Habillage visuel © Kozlika sous Licence GPL