Accueil du site > Les canaux du Centre France > Canal latéral à la Loire > Les actualités du canal latéral à la Loire > Des travaux sont réalisés chaque année, le long des berges et dans le cours (...)

Des travaux sont réalisés chaque année, le long des berges et dans le cours d’eau

mardi 4 février 2014, par Jacques ROMAIN

Chaque année, des travaux sont réalisés le long des berges et dans le canal latéral à la Loire. Pendant le chantier, le cours d’eau est fermé à la navigation.

Le canal de la Loire a fait (p)eau neuve

Avec les beaux jours, les plaisanciers vont bientôt faire leur retour sur le canal latéral à la Loire. Chaque année, environ 2.300 bateaux naviguent ainsi le long du cours d’eau, dont seulement une quarantaine de bateaux de commerce et le reste de plaisanciers.

Une fois par an, le canal est en chômage pour réaliser des travaux

JPEG - 117.1 ko
Pendant la période de chômage du canal, celui-ci est fermé à la navigation.
Crédit Photo archives Groupe de presse Centre-France

« Une fois par an, nous mettons le canal en chômage pour réaliser des travaux, explique Jacky Jeunon, chef de subdivision aux Voies navigables de France (VNF) à Briare (Loiret). La période change selon les cours d’eau mais pour le canal latéral à la Loire, entre Montargis (Loiret) et Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), ça se passe entre le 11 novembre et Noël. » S’il n’est pas toujours nécessaire de vider le canal et certaines réfections peuvent se faire en eau, celui-ci est dans tous les cas fermé à la navigation durant cette période. Le niveau d’eau peut ainsi être abaissé de 50 à 80 centimètres lors des interventions. « Cette année, il n’y a pas eu de gros travaux, ajoute Jacky Jeunon. Nous avons réparé une vanne dans l’écluse de Marseilles-lès-Aubigny et nous avons également fait des travaux pour consolider et aligner les berges, à Léré. » Le plus gros des chantiers, réalisés par des agents de VNF ou des entreprises prestataires, a pour but d’éviter l’érosion des berges. Un phénomène dû aux vagues engendrées par le passage des bateaux.

Ainsi, pour les rénovations en 2013, entre 50.000 et 60.000 euros ont été nécessaires pour les fournitures et entre 10.000et 15.000 pour la main-d’’uvre effectuée par des prestataires.

En 2014, des travaux de plus grande envergure sont au programme, notamment à Marseilles-lès-Aubigny et à Apremont-sur-Allier. « Entre fin 2014 et début 2015, un cuvelage devrait être réalisé dans le port de Marseilles-lès-Aubigny, poursuit Jacky Jeunon. L’étanchéité de la cuvette va être refaite et pour cela, le port va être vidé. »

Le barrage des Lorrains à Apremont-sur-Allier reconstruit

JPEG - 185.2 ko
Le barrage des Lorrains
Crédit photo - JR -

Mais le plus gros chantier sera sans doute celui d’Apremont-sur-Allier où le barrage des Lorrains va être reconstruit. La remise en état commencera en mai ou juin 2014 et durera plusieurs mois. Un chantier qui devrait s’élever à plusieurs centaines de milliers d’euros. D’autres travaux d’entretien courant, comme le remplacement de vannes ou de la maçonnerie, seront également réalisés.

JPEG - 176.1 ko
Le barrage des Lorrains
Crédit photo - JR -

La priorité donnée à un chantier plutôt qu’à un autre se fait en fonction de l’état de l’installation et de ses conséquences sur la sécurité des usagers.

Chloé Gherardi

Voir en ligne : Lire l’article dans "Le Berry Républicain"

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Habillage visuel © Kozlika sous Licence GPL