Accueil du site > Actualités > Ailleurs, en France ... > Elus et entrepreneurs appellent le président à lancer le Canal Seine (...)

Elus et entrepreneurs appellent le président à lancer le Canal Seine Nord

jeudi 12 décembre 2013, par Jacques ROMAIN

Appel à l’ouverture rapide du chantier du canal Seine-Nord Europe

Alors que le rapport du député du Nord Remy Pauvros doit être rendu mercredi, une soixantaine de responsables politiques, chefs d’entreprise et dirigeants de chambres de commerce du nord de la France et de Belgique ont appelé à l’ouverture rapide du chantier du canal Seine-Nord Europe.

JPEG - 61.9 ko
Le tracé du futur canal Seine Nord
© Groupe Moniteur

Dans une lettre ouverte au président François Hollande publiée le 9 décembre, une soixantaine de responsables politiques, chefs d’entreprise et dirigeants de chambres de commerce du nord de la France et de Belgique ont appelé à l’ouverture rapide du chantier du canal Seine-Nord Europe : "Nous vous demandons, monsieur le Président, d’officialiser le lancement opérationnel du projet Canal Seine-Nord Europe pour permettre le développement d’une politique de transport cohérente, durable et européenne", avec à la clef la création de dizaines de milliers d’emplois potentiels, ont écrit les signataires.

Dans deux jours, le 11 décembre, le rapport de la mission sur ce sujet dirigée par le député-maire de Maubeuge, Rémi Pauvros, doit être rendu au ministre des Transports, Frédéric Cuvillier.

Les auteurs de la lettre redoutent l’abandon ou le énième report d’un projet qui permettrait, en réalisant une centaine de kilomètres entre l’Oise, près de Compiègne (Oise) et le canal Dunkerque-Escaut à hauteur de Cambrai (Nord), le passage de péniches à très grand gabarit (185 mètres et 4.400 tonnes).

« Porteur de dizaines de milliers d’emplois »

Un tel chantier, outre le travail procuré pendant des années à des entreprises du bâtiment, créerait une liaison fluviale aux normes européennes entre la vallée de la Seine et celle de l’Escaut, et par delà, les réseaux fluviaux allemand et néerlandais.

JPEG - 85.7 ko
Le projet "reconfiguré" du canal Seine-Nord Europe coûtera environ 4,5 milliards d’euros, le chantier de sept ans pouvant démarrer dès 2015 ou 2016, a indiqué le député Rémi Pauvros, avant de remettre son rapport mercredi.
Crédit photo - Pascal Rossignol/AFP

Le gouvernement avait chargé M. Pauvros en avril d’examiner la possibilité de "reconfigurer" ce projet, dont les coûts évalués étaient passés de 4,5 à 7 milliards d’euros, le rendant irréalisable dans le cadre du partenariat public-privé (PPP) qui avait été retenu à l’origine.

Ayant la "certitude" que la mission confiée à M. Pauvros "viendra conforter l’intérêt que présente la réalisation de cet ouvrage", les signataires, qui vont de Martine Aubry, maire PS de Lille, à Olivier Dassault, député UMP de l’Oise, de Patrick Dupriez, président du Parlement wallon, à Stefaan De Clerck, président de l’Eurométropole Lille-Courtrai-Tournai, soulignent qu’"en ces temps de bataille contre le chômage, il est essentiellement porteur de dizaines de milliers d’emplois".

lire aussi le "Journal du Centre" du 11/12/2013

lire aussi l "Yonne Républicaine" du 11/12/2013

Voir également ci-dessous la synthèse du rapport

source AFP

Voir en ligne : L’article original...

Portfolio

Article paru dans le "Journal du Centre" le 11/12/2013 Article paru dans l"Yonne Républicaine" le 11/12/2013 Article paru dans "MAIRE-Infos" le 12/12/2013

Documents joints

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Habillage visuel © Kozlika sous Licence GPL