Accueil du site > Les canaux du Centre France > Compte-rendu rapide de la réunion des deux CLUs du 4/10/2013 à Corbigny (...)

Compte-rendu rapide de la réunion des deux CLUs du 4/10/2013 à Corbigny !

mercredi 16 octobre 2013, par Jacques ROMAIN

*CLUs = Commission Locale des Usagers (de la voie d’eau)

Rapidement quelques informations, en vrac, sur ce que j’ai pu retenir des réunions des 2 CLUs, en attendant le CR officiel devant paraitre dans les 3 semaines.

  • En pièces jointes, les chiffres provisoires de fréquentation des canaux arrêtes au 31 août ; les chiffres de septembre devraient s’avérer bons, voire très bons et faire remonter les moyennes, même celles en baisse !
  • des travaux sont prévus, certains à terminer avant le 31/12 sur le budget de cette année
  • création d’un quai de chargement sur canal du Centre à St-Laurent d’Andenay (discussion budgétaire en cours)
  • étanchéification d’un bief à Marseilles-les-Aubigny (palplanches).
  • Du dragage est programmé également pour cette fin d’année ; si nous connaissons des points durs, il faut les signaler de manière à faire draguer ces endroits en priorité (je lance un appel à nos navigateurs).
  • Les vannes du barrage des Lorrains vont être changées et automatisées, travaux prévus sur 2 années/budgets 2014/2015.
  • fin des travaux d’automatisation des écluses sur le Loing au premier semestre 2014 ; mise en service prévue en juin 2014
  • programmation d’une étude sur l’automatisation des écluses sur les canaux de Briare, Latéral à la Loire et du Centre dans le cadre d’un axe « Seine-Loire-Saône » à réactiver ! (10 à 20 ans de chantier)  [1]
    VNF est en contact permanent avec Ets LAFARGE et a fait une étude de coût : il en ressort que le fluvial, à raison d’une dizaine de bateaux par jour, ne reviendrait pas plus cher que le routier ; dans les études en cours est prise en compte également la recherche de solutions pour éviter les retours à vide des bateaux ! Selon la CNBA, le nombre de bateaux nécessaires à ce trafic du type pendulaire, ne devrait pas poser de problèmes.
    Selon Ets LAFARGE les ressources en granulats autour de la région parisienne s’épuisent, il est urgent d’ouvrir de nouvelles carrières !

Plus globalement, la DT-VNF aurait été contactée par une ou plusieurs grosses entreprises intéressées par le transport fluvial de fret sur nos canaux du Centre-France (sans autre précision pour le moment). Rappel : Pour Chevenon, nous sommes dans l’attente de la décision du Préfet de la Nièvre ; c’est imminent, puisqu’elle est attendue pour le 11/10 ; je pense que nous devons nous attendre à un « nouveau sursis à statuer à la demande d’autorisation » comme en juin dernier. La décision est tombée le 11/10 comme prévu : Mme la Préfète a demandé un nouveau sursis à statuer de 4 mois... ce qui nous renvoie au 11 février 2014, et laisse aux Ets Lafarge et à VNF le temps de peaufiner leur projet de coopération !

D’autres projets trop rapidement évoqués de transport fluvial ont été annoncés, l’Yonne, le canal de Bourgogne où des palplanches ont été livrées par bateaux cette année, par exemple.

Entendu au cours du déjeuner : la Direction Territoriale Centre-Bourgogne de VNF jouerait sa survie dans ces projets de fret. Je ne le pense pas ; par contre il est certain que nos canaux y jouent leur avenir !
En tout cas, M. Lasfargues (Directeur Territorial VNF Centre-Bourgogne) nous a donné l’impression d’être très déterminé ; mais cela suffira-t-il ? Il a également laissé entendre qu’il n’avait pas l’habitude de « faire du vent », sous-entendu, quand il prend des engagements, il va jusqu’au bout ! Inch Allah !

Les montants engagés prévus pour les travaux de 2014 nous ont été communiqués sous toutes réserves ; Ils ne représentent que les prévisions de VNF Centre-Bourgogne, et doivent encore être négociés avec la direction générale. En gros ce sont 4Millions d’Euros qui seront investis, abondés par 1M€ du CR de Bourgogne dans le cadre de la convention tripartite VNF-Etat-Bourgogne.

Lors des discussions, plusieurs problèmes ont été évoqués, dont par exemple les problèmes de navigabilité (tirant d’eau trop faible) pour les bateaux à passagers, ou pas, sur canaux de Bourgogne, Nivernais et latéral à la Loire ; sur le canal du Nivernais, par exemple, des bateaux de plaisance (tirants d’eau d’un mètre) sont bloqués par endroit sur des « hauts-fonds » depuis qu’il n’y circule plus de bateaux lourds (à passagers) ; sur canal de Bourgogne, c’est un bateau à passagers (T.E. 1m65) qui s’est retrouvé bloqué au niveau du silo de Briennon ; ailleurs, à Tonnerre, des bateaux de T.E. 1m45 s’envasent ; (des exemples parmi d’autres montrant l’importance et la gravité de l’envasement de nos canaux).

En ce qui me concerne, j’ai (re)présenté les photos de l’état des berges du CLL à Herry (18), les mêmes que celles que j’avais faites projeter lors de la précédente CLU à Nevers en …. Septembre 2011 ! M. Perceau (directeur Opérationnel Ouest, à Nevers) diligente une « enquête » sur ce sujet ; Et j’ai annoncé le projet de fête de la réouverture de la navigation 2014 sur le Canal Latéral à la Loire organisé par l’Entente, avec, comme point d’orgue, l’inauguration de la halte nautique de Beffes ; Reste à trouver une date en fonction des élections municipales !!! M. Lasfargues s’est montré enthousiaste, peut-être l’occasion pour VNF de « nouer un dialogue » avec les élus du Cher et de la Région Centre ? Avant-projet : une concentration de bateaux à Beffes (ANPEI sera des nôtres), des bateaux qui partent de La Chapelle-Montlinard et de Marseilles-les-Aubigny avec élus et médias à bord… ce qui serait parfait, c’est que VNF rapatrie sa vedette « Le Rhône » actuellement en Bretagne sur notre canal, et il serait alors possible de faire naviguer les officiels et les médias autour de Beffes. La question est posée ! Et dernier point qui nous rappelle combien la Région Centre s’intéresse à ses voies d’eau : Il n’y a toujours pas de COTER Centre (Commission TERritoriale) ; après Juin, après septembre, on nous annonce aujourd‘hui cette création pour la fin de l’année … 2013 ??? Rappel : La COTER Bourgogne a été portée sur les fonds baptismaux le 4 février dernier, soit un mois à peine après le changement de statut de VNF !

Notes

[1] Ce dernier point entre dans un projet beaucoup plus vaste de reconquête du transport fluvial de fret sur les canaux Freycinet ; Nous sommes heureux de voir que VNF Centre-Bourgogne, à l’image de l’ENTENTE des Canaux du Centre France, veut y croire encore… Je crois vous l’avoir déjà dit : dans le cadre du projet de carrière à Chevenon, entre Loire et canal, il y a un os… Il semble actuellement impossible de faire franchir la Loire à un tapis roulant pour déposer les granulats directement dans les wagons SNCF ; Et comme il est clairement indiqué dans le rapport final de l’enquête publique : pas d’autorisation d’exploitation si une noria de camions doit tourner autour de la carrière : cette autorisation est conditionnée justement au transport ferroviaire assorti du tapis roulant de chargement ! Et donc le transport fluvial redevient d’actualité malgré un premier rejet des Ets Lafarge, au prétexte que le canal était voué au tourisme (Cf enquête publique de 10/2012, au cours de laquelle je m’étais montré surpris que le fluvial n’avait pas été envisagé par le pétitionnaire)

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Habillage visuel © Kozlika sous Licence GPL