Accueil du site > Les canaux du Centre France > Cher navigable et canalisé > Actualité du Cher navigable et canalisé > Pas de Journées du patrimoine au barrage de Nitray

Pas de Journées du patrimoine au barrage de Nitray

vendredi 13 septembre 2013, par Jacques ROMAIN

Depuis quelques années, sur le site de Nitray (Athée-sur-Cher et Saint-Martin-le-Beau), le syndicat du Cher canalisé proposait de découvrir l’histoire et le fonctionnement des barrages à l’occasion des Journées du patrimoine. Cette année, le barrage de Nitray étant endommagé, le syndicat a renoncé à ce rendez-vous.

JPEG - 522.3 ko
barrage de Nitray
Le barrage de Nitray date de 1841. Le site comprend un barrage mobile à aiguilles, une écluse à sas, une maison éclusière abritant à l’origine deux logements (l’un pour le barragiste et le deuxième pour l’éclusier).

Le syndicat annonce par ailleurs que la campagne de réparation des barrages mobiles du Cher doit débuter. Les pièces nécessaires sont fabriquées ou en cours de fabrication. Ces réparations nécessitent notamment le remplacement des longrines, grosses poutres de chêne bloquées dans les fondations des barrages. Pour cela, il faut une mise à sec du fond du barrage. Traditionnellement, cette mise à sec s’obtient en retenant l’eau dans les deux ou trois barrages amont et en vidant quelques biefs aval. Compte tenu du nombre de barrages inutilisables, la première difficulté sera de réparer les barrages de Vallagon (Bourré) et de Montrichard, en utilisant notamment les retenues d’eau éloignées de la communauté de communes de Saint-Aignan.

JPEG - 782.1 ko
barrage de Nitray
Le site comprend également un ancien moulin situé sur une île placée au droit du barrage.

A partir de là, le syndicat pourra réparer les barrages, l’un après l’autre, de l’amont vers l’aval, suivant un planning de deux réparations par semaine. Ces travaux nécessiteront de réaliser de nombreuses manœuvres  : ainsi, les montées et les descentes d’eau seront très fréquentes. Ce planning qui dépend des conditions météorologiques et autres événements (afflux d’herbes…) n’est pas encore fixé.

Voir en ligne : lire l’article complet sur le site de la Nouvelle République

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Habillage visuel © Kozlika sous Licence GPL