Accueil du site > Actualités > Transport par voie d’eau

Transport par voie d’eau

dimanche 19 juin 2011, par Jacques ROMAIN

"Le transport par voie d’eau recouvre le transport maritime et le transport par navigation intérieure. L’Union européenne stimule la croissance du transport maritime à travers un certain nombre d’actions comme la modernisation des infrastructures ou l’harmonisation des équipements et des procédures. Le renforcement de la sécurité maritime et la protection de l’environnement marin sont également des priorités.

Le transport fluvial représente pour sa part un potentiel considérable, mais encore peu exploité. Il présente l’avantage d’alléger le transport routier d’une partie de son trafic. L’Union s’attache à redynamiser l’activité du secteur, notamment avec le programme d’action Naïades.

Promotion du transport par voies navigables « NAIADES »

Pour diverses raisons d’ordre politique, commercial, juridique et environnemental, cette communication définit un programme d’action visant le développement des transports par voies navigables. Les obstacles se révèlent néanmoins nombreux. La Commission souligne avant tout le potentiel commercial de la navigation intérieure pour justifier cette initiative. Elle organise la promotion du transport par voies navigables et propose différentes actions permettant d’atteindre les objectifs du programme d’action."

JPEG - 503.5 ko
Déchargement à Dompierre/Besbre (03)

Consultation publique

La Commission européenne a lancé le 10/06/2011 une vaste consultation auprès des acteurs du secteur fluvial, au sujet de la suite à donner au programme « Naïades ». Le premier véritable programme européen d’action en faveur de la voie d’eau, adopté à Bruxelles en 2006, après des décennies de déchirage, se termine en 2013. La consultation est ouverte jusqu’au 22/07/2011.

Quelle est la suite à donner au projet NAÏADES ? Les organismes concernés reconnaissent que le bilan de « Naïades » est positif ; Cela dit, il faut bien reconnaitre également que le développement du transport fluvial ne se fait pas aussi vite qu’il le devrait au vu de ses énormes potentialités. Le programme gagnerait à être davantage soutenu financièrement, mais l’argent public se raréfie...

L’ensemble des acteurs du transport fluvial, opérateurs, chargeurs, experts, gestionnaires de ports ou de voies navigables, donneurs d’ordre et toutes personnes intéressées par le sujet est invité à répondre au questionnaire de la Commission européenne.

Voir en ligne : Transport par voie d’eau sur le site de l’Union Européenne

Documents joints

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Habillage visuel © Kozlika sous Licence GPL