Accueil du site > L’actualité de nos partenaires > NOS MOULINS, ENERGIE du PASSE ...RESSOURCES du FUTUR

NOS MOULINS, ENERGIE du PASSE ...RESSOURCES du FUTUR

lundi 6 juin 2011, par Jacques ROMAIN

S O S, DANGER !

Les moulins, 3e patrimoine de France, sont menacés et pourtant :

  1. Nous sommes les premiers acteurs de la préservation de la ressource en eau depuis des siècles.
  2. Nous rendons à la rivière toute l’eau passant par les roues de nos moulins.
  3. Nous participons à la sécurité des personnes et des biens en atténuant les crues, en régulant les débits.
  4. Nous maintenons la vie dans nos biefs quand, ailleurs sur la rivière, les périodes d’étiages la fragilisent.
  5. Nous aidons au maintien des nappes phréatiques, à la pérennité des zones humides.
  6. Nous nouons des liens avec les autres acteurs de l’animation touristique et culturelle.
  7. Nous produisons ou pourrons produire, de l’électricité qui se retrouve sur le réseau EDF en quantité de plus en plus importante, grâce à de nouvelles solutions hydroélectriques (de haute technologie française) et cela sans pollution, sans gène environnementale. « Nos moteurs » sont à « zéro litre aux 100 km ! ».

Et cette liste n’est pas exhaustive ! Certains nous opposeraient que nous ne sortons pas toujours de grandes écoles… Ils ignorent que nous avons une connaissance du terrain, un recul que nous tenons de nos anciens qui leur fait parfois défaut. Nous sommes fiers d’entretenir, et si possible d’améliorer, au fil de l’évolution des technologies, un héritage pour la modernité.

Nous constatons que l’eau est malade… l’Etat casse le thermomètre.

« A bas, est-il dit, les obstacles (ce sont nos seuils) transversaux et longitudinaux  » !

Vive, entend-on encore, les rivières qui « divaguent », qui « retrouvent un espace de liberté », qui « respirent » !

Quel est ce langage, exposé en boucle, oubliant les activités économiques, même les plus respectueuses de l’environnement ? Il ignore vraiment les irréversibles catastrophes qui en découleraient pour notre quotidien…

SAUVONS LES MOULINS, HALTE AU MASSACRE


Avenir du patrimoine des moulins à eau

13 ème législature

Question écrite n° 18750 de M. Yvon Collin (Tarn-et-Garonne - RDSE)

publiée dans le JO Sénat du 02/06/2011 - page 1427

M. Yvon Collin attire l’attention de Mme la ministre de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement sur l’avenir du patrimoine des moulins à eau. La loi n° 2006-1772 du 30 décembre 2006 sur l’eau et les milieux aquatiques et la circulaire du 25 janvier 2010 relative à la mise en œuvre par l’État et ses établissements publics d’un plan d’actions pour le rétablissement de la continuité écologique des cours d’eau encouragent l’effacement des ouvrages qui feraient obstacle à la libre circulation des espèces. Cette stratégie, qui découle d’une interprétation radicale de la directive 2000/60/CE du Parlement européen et du Conseil du 23 octobre 2000 établissant un cadre pour une politique communautaire dans le domaine de l’eau, semble méconnaître l’intérêt des seuils qui sont notamment un rempart aux phénomènes d’érosion. En outre, il n’a pas été scientifiquement démontré, d’une part, que les moulins étaient exclusivement responsables d’une accumulation de sédiments et que, d’autre part, celle-ci était éventuellement préjudiciable au maintien d’une faune piscicole abondante. En conséquence, il lui demande ce qu’il envisage afin de concilier l’impératif de continuité écologique et le respect du patrimoine des moulins hydrauliques.

En attente de réponse du Ministère de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement En attente d’une réponse ministérielle

Voir en ligne : Le site de la Fédération Française des Associations de sauvegarde des Moulins (FFAM)

Documents joints

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0

Habillage visuel © Kozlika sous Licence GPL